Lacs et cours d’eau

La municipalité d’Austin occupe un vaste territoire sur lequel on dénombre sept lacs, deux étangs importants, plus de 60 étangs artificiels privés ainsi que plusieurs ruisseaux et milieux humides. Les plans d’eau occupent 17,2 % du territoire.

Lacs publics :

  • Memphrémagog – longe le territoire à l’est sur 22 km (6 889 hectares)
  • Orford – bordé par les municipalités d’Austin et d’Eastman (124 hectares)

Lacs privés :

  • Webster (6 hectares)
  • Malaga (22 hectares)
  • Des Sittelles (42 hectares)
  • O’Malley (17 hectares)
  • Gilbert (18,56 hectares)

Étangs :

  • Peasley (23 hectares)
  • McKey (3,6 hectares)

Vous avez des questions:

... sur les étangs artificiels?

Plusieurs citoyens choisissent de construire un étang artificiel pour profiter d’un plan d’eau à proximité.

Il faut savoir que l’eau d’un étang artificiel perd en qualité au fil des ans, à moins d’un entretien rigoureux et constant.

L’aménagement de départ est un facteur important dans la qualité de l’eau. Consultez l’article 113 du règlement de zonage pour bien planifier votre un lac ou étang artificiel.

Tout projet de construction de lacs artificiels nécessite un permis municipal.

... sur la protection de la bande riveraine?

Les rives, le littoral et les plaines inondables sont essentiels à la survie des composantes écologiques et biologiques des cours d’eau et des plans d’eau. Afin d’en assurer une protection adéquate, le gouvernement du Québec a adopté la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables. Cette politique vise la protection des lacs et des cours d’eau, la sauvegarde de la ressource « eau » elle-même et de toutes les formes de vie qui en dépendent. La municipalité d’Austin et les autres municipalités s’en servent comme outil de référence.

Qu’est-ce qu’une bande riveraine?

Une ceinture de végétation permanente qui borde les lacs, les cours d’eau et les milieux humides, la bande riveraine assure la transition entre les écosystèmes aquatiques et terrestres, ce qui en fait un milieu particulièrement dynamique et diversifié. Cette richesse s’explique par l’alliance de trois écosystèmes (aquatique, riverain et terrestre) dans un espace relativement restreint. Pour jouer pleinement ses rôles, la rive doit être suffisamment large et être composée en grande partie d’un mélange de plantes herbacées, d’arbustes et d’arbres indigènes.

Rive: désigne la bande de terre qui borde les lacs, les cours d’eau ou milieux humides et qui s’étend vers l’intérieur des terres à partir de la ligne naturelle des hautes eaux. Selon la pente et la hauteur du talus, elle a un minimum de 10 (32,8 pi) à 15 (49,2 pi) mètres de profondeur.

Ligne des hautes eaux (LHE): limite où l’on passe d’une prédominance de plantes aquatiques à une prédominance de plantes terrestres. Elle correspond à la hauteur des eaux en période de crue.

Largeur de la rive calculée à partir de la ligne des hautes eaux:

Rôles multiples

Fort prisés par les amateurs de plein air, les milieux riverains ont une très grande valeur économique, récréative, esthétique, faunique et environnementale. En plus de protéger la qualité esthétique des paysages, les bandes riveraines jouent plusieurs autres rôles importants. Elles servent :

  • d’habitats pour la faune et la flore ;
  • d’ombre pour éviter un réchauffement excessif de l’eau ;
  • de barrière contre les apports de sédiments aux plans d’eau ;
  • de protection contre l’érosion des sols et des rives ;
  • de filtre et purificateur de l’eau ;
  • de brise-vent naturel.

Réglementation municipale

La communauté austinoise est particulièrement préoccupée par la protection de ses lacs, ses cours d’eau et ses milieux humides. Nous jouissons d’une biodiversité extraordinaire en raison de cet environnement naturel qui nous fait un milieu de vie sans pareil. Une réglementation rigoureuse est constamment réévaluée pour protéger l’encadrement naturel de notre milieu.

Toute intervention en bande riveraine requiert l’obtention d’un certificat d’autorisation.

La section V du règlement de zonage décrit les interventions possibles et interdites en bande riveraine. En cas de doute, consultez le Service de l’environnement de la municipalité.

Renaturalisation

En tant que propriétaire d’un terrain au bord de l’eau (résident, villégiateur, agriculteur ou autres), vous avez la responsabilité et le pouvoir d’agir pour conserver et améliorer la qualité de votre plan d’eau. La renaturalisation de la rive est essentielle pour la survie de nos lacs et plans d’eau et la préservation de votre précieux patrimoine.

Le site Banderiveraine.org propose des actions visant la remise à l’état naturel des bandes riveraines. Pour vous aider dans cette démarche, des outils simples sont mis à votre disposition.

De plus, chaque année, la municipalité d’Austin en collaboration avec la MRC de Memphrémagog offre des arbustes gratuits dans le cadre de son programme de reboisement des bandes riveraines.